[testimonials type=”” number=”3″ show_author_image=”no” show_title=”no” show_author_job_position=”no” text_align=”center_align” show_navigation=”yes” navigation_style=”dark” auto_rotate_slides=”3″ animation_type=”fade” animation_speed=”3000″]

Florence Verdier est une artiste, qui aime à déconstruire un objet, une idée, un symbole pour mieux le reconstruire et se le réapproprier.
De cette déconstruction elle ne conserve que l’essence, l’essentiel et l’absolu, comme l ‘on fait avant elle deux créateurs qui l’ont fortement influencée, l’architecturale et conceptuelle Rei Kawakubo et le discret et minimaliste Martin Margiela.
Elle aime l’abstraction, que le bijou ou la création incarne la personne qui le porte plutôt que l’inverse Forte d’un parcours atypique, du Studio Berçot en passant par la maison Thierry Mugler, et celle du designer Oscar Carvallo, c’est la rencontre déterminante avec la créatrice Delphine Charlotte Parmentier qui insufflera à Florence l’idée de créer sa marque.
A l’aide de technique innovante et moderne, tout en conservant une identité artisanale, elle crée des bijoux rares où les peaux de reptiles imprimées côtoient le métal en 3D, où les patterns en impression UV agissent comme des pavages géométriques, et où les pierres les plus délicates sertissent des matériaux plus bruts en reprenant les codes de la Haute Joaillerie.
Familière des défilés Haute-Couture et de «col-Lab » pour des magazines, elle crée des pièces uniques le temps d’une série mode, elle affirme sa griffe dans l’air du temps, de son temps à elle.

 

Texte : Nicolas Boualami.